20 août 2007

°° Les chaussons aux pommes

La petite fille écarquillait les yeux devant la déambulation des femmes dans la galerie marchande. La plupart étaient déjà flétries par un emploi harassant, ennuyeux et sans perspective. Mari indélicat, impuissant et/ou indifférent en sus. L'enfant se délectait de ce spectacle de déchéance. Elle appréciait les talons-aiguille, rompus à force de pas trop brutaux pour annoncer leur arrivée, et les joues rougies après l'ascension d'un escalier. Le modèle culturo-sociétal se cassait la gueule, s'essoufflait sous ses yeux ; ça lui plaisait.
Car ses adorés, ceux qu'elle voulait être ou avoir, étaient ces pénis ongles vernis cils longs traits fins muscles plus que légers ; les utérus hanches étroites attaches fines poitrine discrète coupe courte ébourriffée.
Chaque après-midi elle attendait sa maman sur le banc devant le salon de thé. Elle dégustait un chausson aux pommes pour patienter. Elle avait pour habitude de se placer près de la grande fougère, afin de pouvoir observer ces créatures à travers le feuillage, discrètement. Elle aspirait à devenir et/ou obtenir un de ces êtres, précieux car trop rares. Ils étaient pour elle les limites. Elle les aimait.

[...]

La jeune femme se leva du banc et sortit de la galerie. La pluie mouchetait déjà le pantalon noir qui, au ras du sol, protégeait ses bottines de cuir. Elle ne sacrifia pas le Canard Enchaîné pour protéger ses capillaires déjà trempés. Elle marcha sans se hâter jusqu'au bord de la Loire pour voir le courant s'agiter. Elle resserra son foulard.


GARBAGE-ANDROGYNY
envoyé par pierrot77

Posté par God_Schizo à 19:39 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur °° Les chaussons aux pommes

    j'aime les pommes

    J'adore cet article, le cynisme, l'obervation par l'oeil de cette petite..au moindre détail pervers!!

    Posté par feeneant, 30 août 2007 à 18:54 | | Répondre
Nouveau commentaire